Aller au contenu

Mes deux mauvaises résolutions

En ce début de nouvelle année, j’ai décidé de prendre deux mauvaises résolutions.

Le principal avantage que je trouve a ce choix de vie est que, contrairement aux bonnes, j’ai toutes les chances de pouvoir  les tenir.

La goute d’eau…

Comme tous les matins, après mon café, je consulte ma boite à courriel.

Et comme tous les matins, après mon café, je tombe sur une injonction, toujours la même, venant de différents expéditeurs : devenez la meilleure version de vous-même et sortez de votre zone de confort. 

Ce matin, c’est la goute de trop qui a fait déborder mon café.

En réactions a ces commandements, j’ai décidé de prendre deux mauvaises résolutions.

En cette nouvelle année et pour les 365 jours à venir :  je ne sortirai pas de ma zone de confort et je ne serai pas la meilleure version de moi-même.

Je t’entends déjà, cher lecteur de mes trop rares articles, maugréer .

Comment !

Une personne qui prétend être bien dans sa vie, ose commettre le sacrilège de fouler aux pieds les deux piliers fondamentaux du développement personnel !

Si je me laissais aller à quelques grivoiseries, je te dirai bien ou ils peuvent ce les mettre leurs piliers. Mais ne mangeant pas de ce pain-là, je ne mettrai pas en péril leurs anatomies !

Pas question non plus de pourfendre les dogmes pour en construire de nouveaux. Donc, permets-moi de donner ma vision des choses.

Libre à toi de la partager ou pas.

J’invite ta meilleure version à sortir de sa zone de confort !  

La meilleure version de moi-même.

Il y a plusieurs sens au mot version : traduction, interprétation, histoire, récit, compte !

https://www.linternaute.fr/dictionnaire/fr/definition/version/

Une version de moi-même serait une histoire, un récit un compte interprété ! Celui que tu aurais devant toi jouerai un rôle. Le choix du masque en quelque sorte. Comme dans la « comédia del arte », une caricature pour chaque personnage ! La meilleure version de moi-même, celle que j’ai envie que tu perçoives, me pousserai à porter le masque de la joie, le nez rouge du pitre, celui d’Arlequin le taquin ou du sage yoda.  Alors qu’en mon intérieur seraient tapis, la peine, la colère, le doute, la tristesse. 

Dans la comédie humaine qu’est notre vie, pièce en actes multiples, nous jouons tous un nombre conséquent de rôles. Nous portons naturellement nombre de masques qu’il est bon d’arborer en société. Derrière ces derniers, il y a l’humain vrai, même si cette vérité n’est que passagère.

Je ne te donnerai pas la meilleure version de moi-même.

Je te donnerai ce que je suis dans l’instant présent et il est possible que tu sois déçu.

Je crois en l’évolution permanente du vivant. Les apprentissages, les rires et les pleurs ont construit celle et celui que nous sommes maintenant. Nous apprenons de nos erreurs, même s’il nous a fallu les refaire plusieurs fois pour bien les comprendre. Ce cheminement a pour résultat de faire de nous les êtres les plus aboutis du moment et pour le moment. Le chemin continuera dans la seconde, l’heure et les jours qui viennent et nous serons différents de ce que nous sommes à présent. Regardons ce que nous avons été avec bienveillance, même si nous ne fûmes pas exemplaires et accueillons ceux que nous serons avec un optimisme raisonnable.

Sortir de notre zone de confort.

Ou ont ils vu que vivre était confortable !

Confortable : Qui contribue au bien-être. Qui est bien installé, à l’aise. Qui est exempt de soucis, de préoccupations.

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/confortable/18148

Oui, il y a des temps de confort. Comme tout ici-bas, ce sont des durées déterminées, des temps de poses entre deux évènements, changements, tempêtes.

« La seule chose qui ne change pas est que tout change tout le temps »  Tao te king

Alors, par la force des choses et des trajectoires, les zones de confort ne sont que des respirations entre deux apnées de vie.

Je me reposerai lorsque je serai mort. Repose en paix éternellement ! Le confort « At vitam æternam « .  Quoi que ce ne soit pas totalement certain. Simples promesses de lointains écrits ou de leurs meilleures versions !  Le doute reste permis.

Nous avançons tel des funambules, sur un fil dont on ne connait pas la fin. Nous faisons de notre mieux pour ne pas chuter en cours de route.

De temps en temps une main bienveillante (https://biendansnosvies.fr/trois-livres-indispensables/)  nous aide à passer un cap difficile.

Et en plus il faudrait le faire à cloche pied avec un bandeau sur les yeux !

Je poursuivrai mon chemin en suivant ce fil d’Ariane qui semble me mener vers quelque chose restant à découvrir. Je ne m’interdis aucune exploration ou expérience du champ des possibles quitte à prendre le risque d’une impasse ou d’un cul-de-sac. Il ne s’agit pas pour moi de sortir d’une zone quelle quel soit, juste de vivre. Et ce n’est pas toujours facile.

Je ne suis pas un apostat

Je n’ai pas abandonné la cause, la quette  qui  me conduit à être bien dans ma vie.

Le chemin est long, mais le voyage en vaut la peine. 

Je jette juste les mauvais marchands du temple, les vendeurs de miracles et les donneurs de leçons.

Il y a tellement de belles personnes, remplies de lumière pour éclairer mon chemin.

Je garde mes deux mauvaises résolutions parce qu’à bien y regarder, ce sont les  bonnes.

%d blogueurs aiment cette page :